ALABAMA 1963 DE LUDOVID MANCHETTE & CHRISTIAN NIEMIEC.

Durant la rentrée littéraire 2020, j’ai énormément entendu d’échos sur ce livre, la plupart et dans la majorité, de bonnes critiques, de très bons avis. Une intrigue policière sur fond historique, j’étais donc très curieuse de découvrir ce roman qui faisait énormément de bruit.

Birmingham, Alabama, 1963. Adela Cobb, jeune veuve de trente-cinq et mère de trois enfants, enchaine les petits boulots de femme de ménage pour subvenir aux besoins de sa famille. Marre d’être traitée comme une vulgaire moins que rien par Dorothy Hayes, sa patronne du mardi et du samedi, Adela démissionne et trouve une annonce chez un détective du nom de Bud Larkin. En parallèle, plusieurs fillettes noires disparaissent, depuis plusieurs semaines, dans des circonstances très étranges et sont retrouvées assassinées. Face à une police indifférente, Bud Larkin est chargé, par les parents d’une des fillettes, de retrouver l’assassin de leur fille. Cependant, malgré les discours prometteurs et encourageants de John Kennedy et de Martin Luther King, la ségrégation en Alabama est encore bien présente et Bud Larkin se heurte à des portes closes. Il va donc trouver en Adela une coéquipière de taille.

Mon avis sur cet ouvrage :

Mon avis reste très mitigé et cela pour plusieurs raisons. Tant d’un point de vue émotionnel, je trouve le livre vraiment très bien construit. Le personnage d’Adela Cobb est touchant, poignant, captivant. Une mère courage, droite, intelligente et déterminée, livrée à elle-même dans un monde arriéré et remplit de préjugés stupides et blessants. Les personnages secondaires, notamment les amies d’Adela, tout aussi courageuses, apportent une pointe d’humour au récit qui est très appréciable. Enfin, Bud Larkin, alcoolique, raciste et fainéant, cache des plaies à vif qui ont du mal à se refermer. Au contact d’Adela, il arrive tant bien que mal à surmonter ses préjugés et s’adoucit progressivement quitte à surprendre et choquer ses collègues. Ce duo étonnant et détonnant donne du baume au coeur et on prend un sincère plaisir à lire et suivre leur évolution durant une année toute particulière, celle de tous les changements.

D’un point de vue littéraire, le livre se lit aisément et rapidement car malgré ses 375 pages, il semble assez court. Dépourvu de chapitre bien défini, ce roman se structure autour d’une année (1963-1964). Toutefois, le découpage du roman est un tantinet cinématographique. Certaines actions manquent clairement de description, de rondeur, dans leur récit et m’ont laissé sur ma fin.

Concernant l’intrigue policière, elle ne m’a absolument pas convaincu et manquait clairement de piment même si elle semblait alléchante. La découverte du meurtrier tombe comme un cheveu sur la soupe et m’a semblé, sur le moment, assez surprenante après une multitude de suggestions un peu fades qui ne s’orientent pas du tout dans le même sens. J’aurais souhaité, peut-être, que cette enquête soit un peu plus détaillée, plus étoffée. Je n’ai eu que pour seule impression qu’elle servait uniquement à faire évoluer une amitié entre de deux êtres que tout oppose.

En d’autres termes, cet ouvrage n’est pas tant un roman policier dont l’intrigue est filigrane et mal construite, mais plutôt un message d’espoir et d’humanité dans un contexte qui semble être toujours d’actualité, marqué par le mouvement Black Live Matter ainsi que par les élections américaines qui oppose Biden à Trump.

Ce livre te plaira si :

– Tu as apprécié La couleur des sentiments de Kathryn Stockett.

– Les drames historiques sont ta tasse de thé.

Mots-clés :

Histoire ; Policier ; USA ; Ségrégation

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Usva K. dit :

    Coucou ! 🙂 Je t’ai envoyé un message via le formulaire de contact, l’as-tu bien reçu ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s