MISERY DE STEPHEN KING;

Le mois d’Octobre se termine par la traditionnelle fête d’Halloween. Il faut savoir qu’à l’origine, Halloween ou Samain de son origine chrétienne, a pour coutume de commémorer la légende du Jack-o’-lantern issue d’un vieux conte irlandais. Ce dernier serait condamné à errer dans l’obscurité entre enfer et paradis muni, pour seule lumière, d’un tison posé dans un navet. À défaut de sculpter des citrouilles, j’ai décidé de mettre en lumière l’un des romans les plus horrifiques de sa génération : Misery de Stephen King.

Paul Sheldon, écrivain et auteur de la célèbre saga à l’eau de rose Misery Chastain, est satisfait. En effet, il vient de faire mourir cette dernière et se sent enfin prêt à passer à autre chose. En route pour New-York, il est pris dans une violente tempête de neige et a un terrible accident de la route. Il est recueilli dans un chalet isolé par Annie Wilkes, son admiratrice numéro un, qui ne lui pardonne pas d’avoir tué Misery.

Mon avis sur ce livre :

Au sein de Misery, il n’y a pas d’éléments surnaturels bien souvent retrouvé dans les ouvrages de Stephen King. Aucun vampire ni extraterrestre ni hôtel démoniaque et encore moins de clown tueur. Misery est qualifié comme l’un des romans les plus terrifiants du maitre de l’horreur et très sincèrement je comprends pour quelles raisons. Le monstre est humain, trapue et de petite taille, adore les jupes en laine et la junk-food. Bref, le monstre s’appelle Annie Wilkes et semble être plus vraie que nature.

Le huit-clos entre ces deux personnages est tout simplement glaçant et très loin d’être ennuyeux ou répétitif. Le lieu où se déroule le roman, c’est-à-dire le chalet isolé d’Annie au fin fond du Colorado durant une tempête de neige, rajoute à cette dernière une atmosphère anxiogène et étouffante. Mais la force de ce roman est, sans aucun doute, l’invitation dans les méandres de l’inconscient de l’auteur face à la démence de son hôte indésirable. On assiste, presque impuissant, aux tentatives d’évasions qui échouent au fur et à mesure, à sa souffrance, son addiction et à sa lente agonie dans ce lit, dans cette chambre dont il est captif.

Efficace, terrifiant, addictif, l’un des meilleurs romans que j’ai pu lire de Stephen King.

Ce livre te plaira si :

– Tu as toujours rêvé de rencontrer ton écrivain préféré.

– Tu apprécies les romans d’horreur.

– Tu fais des études d’infirmière.

Et l’adaptation cinématographique alors ?

Réalisé par Rob Reiner, l’adaptation cinématographique de Misery voit le jour au début des années 1990. Ainsi, on peut retrouver dans le rôle d’Annie Wikes la merveilleuse Kathy Bates et dans le rôle de Paul Sheldon l’acteur James Caan.

Je n’ai pas totalement été convaincue par cette adaptation cinématographique de Misery. Tout d’abord, Kathy Bates qui m’avait fait tant frissonné dans ces rôles au sein de la série d’anthologie American Horror Story, ne m’a pas tant effrayé contrairement ce à quoi je m’attendais. Les nombreuses absences et épisodes névrotiques dont Annie est victime dans le livre sont pour la plupart jetés aux oubliettes ou tout simplement très peu exploités. On a donc affaire à une femme, au sombre passé, passionnée et obsessionnelle des romans à l’eau de rose bon marché servis par Paul Sheldon.

De plus, quelques scènes, bien évidemment les plus effrayantes dans le livre de Stephen King, ont été également évincées et remplacées par une version plus soft. Je ne suis pas amatrice de gore mais ces scènes, justement, rendaient la folie d’Annie encore plus palpable.

En conclusion, je vous conseille de lire l’ouvrage avant de visionner son adaptation au risque de louper certains détails qui font le coeur de cette histoire cauchemardesque.

Mots-clés :

Stephen King ; Horreur ; Réaliste ;

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je n’ai pas lu le livre mais le film m’a traumatisée quand j’étais plus jeune !

    J'aime

  2. C’est mon Stephen King préféré!
    J’ai découvert ton blog via l’article de Usva, j’aime beaucoup ton style très épuré dans la façon d’écrire et dans le style de ton blog!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s